SDL RABAT parking

AVILMAR

 

le Conseil communal adopte des modifications relatifs a la Societe de developpement local Rabat Parking

Le Conseil communal de Rabat a adopté à l'unanimité, les modifications proposées par l'autorité compétente concernant la Société de développement local Rabat Parking chargée de l'organisation des parkings publics à Rabat.

Approuvés au cours de la session ordinaire du conseil, ces modifications portent sur l'adoption d'une certaine terminologie et l'unification de la formule de quelques paragraphes dans les différents documents ainsi que la réaffirmation des dispositions légales en vigueur, tels le statut, la charte d'exploitation, le cahier de charges relatif à l'exploitation des parkings payant, outre la convention sur l'exploitation et la liste des rues, boulevards et places publiques, que le conseil avait adoptée lors de sa session ordinaire d'octobre 2010.

Le tarif a été maintenu à 2 DH pour 40 minutes dans les zones bleues qui seront déterminées ultérieurement, alors que pour les parkings situés au sous-sol, le tarif a été fixé entre 3 et 6 DH l'heure de 8H00 à 20H00 et entre 2 et 3 DH de 20H00 à 8H00.

Quant aux infractions, elles concernent le non-paiement, l'illisibilité des tickets de paiement, le défaut de stationnement et le dépassement de la durée de stationnement autorisée.

En cas d'infraction, le contrevenant devra s'acquitter de 40 DH au profit de la société d'exploitation.

Nouveau système de stationnement payant a Rabat

sabot

Le nouveau système de gestion du stationnement payant, via des horodateurs, par la société Rabat Parking, n'exclut pas le retour à la pose du sabot pour immobilier un véhicule en cas de récidive en matière de violation des règles de stationnement payant. Deux phases sont en effet prévues dans ce cadre.

A la suite de la découverte de la violation des règles de stationnement par un véhicule pour la première fois par un contrôleur municipal, ce dernier procède à la pose d'un autocollant (préavis) sur le pare-brise avant du véhicule.
L'usager dispose dans ce cas de 5 minutes pour prendre le ticket et en cas de non respect, le contrôleur municipal assermenté enregistre un PV sans immobilisation du véhicule. Pour régler la situation de son véhicule, l'usager doit payer la somme de 40,00 DH.
En cas de récidive dans le cadre de la deuxième phase par le même véhicule (sans paiement de la somme due au cours de la première phase), le contrôleur municipal assermenté procède à la pose d'un autocollant (préavis) sur le pare-brise avant du véhicule et l'usager dispose de 10 minutes pour prendre le ticket et régler sa situation.
Et c'est à ce moment que le contrôleur procède à l'immobilisation du véhicule à l'aide d'un sabot après avoir constaté le non respect du préavis.
Dans ce cas, l'usager doit payer 40,00 DH pour la première phase et 60,00 DH pour le cas de récidive, faute de quoi son véhicule restera immobilisé sur place.
La gestion et l'exploitation de la voierie et des parkings ont été attribuées par le Conseil municipal de la ville, lors de sa réunion du 2 décembre 2011, à la société de développement local de Rabat, «Rabat Parking».
Le fonctionnement de s ce système va s'appuyer sur le déploiement de contrôleurs municipaux assermentés, qui font partie d'un corps de la police administrative, créé par la commune urbaine de la ville de Rabat dans le but notamment de procéder à l'organisation des conditions de stationnement sur la voie publique.